La stabilité et l'immobilité

On a construit sa visée au moment où, après s'être placé face à sa cible et après avoir vérifié ses placements et sa posture, on a plongé son regard au centre de celle-ci, (tête et arc inclinés parallèlement, je n'insisterai jamais assez sur ce point et c'est un leït-motiv pendant mes cours).

On a donc créé une ligne entre nos yeux et le centre de notre cible, parallèle à celle de sortie de flèche, ligne dont il va falloir respecter la direction et la précision jusqu'au moment où la flèche atteindra la cible.

Donc, seuls les bras vont bouger pendant l'armement: tout mouvement inutile et accessoire perturbera cette ligne et déviera notre tir.....que ce soit par exemple la tête qui s'incline vers la main au moment où celle-ci arrive à l'ancrage, que ce soit la tête et/ou le buste qui se redressent ou s'inclinent, que ce soit le regard qui quitte une fraction de seconde la cible pour y revenir, etc..