L'expiration à l'armement

L'armement va toujours se faire en expirant.

Ceci va abaisser les épaules, rendre plus fluide l'armement et augmenter notre force musculaire.

Une fois arrivé à l'ancrage, on cesse d'expirer et on marque un court instant d'apnée.

On vide le reste des poumons au moment de la décoche.

Conseil: en fin d'entrainement ou bien quand on est fatigué, un armement un petit peu plus rapide avec une expiration plus franche et dynamique permettront de vaincre cette baisse d'énergie.

Considérez que vous disposez d'un volume d'énergie avant l'armement : si vous faites un pousser-tirer trop lent, vous allez dilapider toute votre énergie et une fois arrivé à l'ancrage, il n'y en aura plus pour être bien stable et faire une belle décoche. Il faut harmonieusement répartir notre effort (70-30 me parait plutôt bien mais ce n'est pas mathématique bien sûr et le dosage de votre recette vous appartiendra !!!)